Archives par étiquette : côte

Comment vendre sa voiture au meilleur prix

Vous souhaitez vendre votre voiture d’occasion pour en acheter une nouvelle ? Ici, toutes nos astuces pour en tirer le meilleur prix ! Comment préparer sa voiture ? Comment fixer son prix ? Où passer son annonce ?

Vous souhaitez acheter une voiture neuve et votre véhicule a plus de 8 ans ? Pas de souci, vous profiterez des dispositifs de la prime à la casse étendue par les constructeurs aux véhicules de 8 à 10 ans… Mais, dans les autres cas, comment s’en sortir au mieux ?

D’abord, pour mieux vendre sa voiture, il faut la vendre en bon état. Si votre voiture a plus de 4 ans, le PV de contrôle technique datant de moins de 6 mois est obligatoire. Pour les autres, retrouvez toutes les factures d’entretien. En cas de doute, n’hésitez pas à faire réviser votre véhicule afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Ensuite, présentez votre véhicule sous son meilleur jour. Astiquez, nettoyez, frottez, lustrez… Plus votre voiture sera impeccable à l’extérieur, comme à l’intérieur, plus vous aurez de chance d’en tirer le meilleur prix. N’hésitez pas à jouer du coton-tige !
Bon à savoir, pour les allergiques du plumeau, des sociétés, leur vitrine sont sur Internet, se sont spécialisés. Elles le feront à votre place, et souvent bien mieux que vous ! Les tarifs varient selon les prestations et le type de véhicules. A partir de 30 euros pour un nettoyage de l’habitacle.

Le gros morceau : fixer le prix de son véhicule Le prix, c’est celui du marché, pas forcément celui que vous aimeriez. Deux références : la cote de l’Argus et celle de la Centrale. Sachant que la première est d’abord utilisée par les professionnels, notamment les assureurs, pour évaluer les montants des remboursements. Résultat, la cote Argus est plus basse que les autres ! A préférer, si vous êtes pressez de vendre. Si vous l’êtes moins, n’espérez pas cependant vendre votre voiture au dessus de la cote de la Centrale. Afin de fixer votre tarif, pensez également à regarder la concurrence. Vrai notamment si vous comptez mettre votre annonce sur un site Internet. Fixez vous un prix plancher en dessous duquel vous ne pourrez pas descendre.

Où publier son annonce ? Sur Internet, les sites se sont multipliés. Des sites spécialisés aux sites des titres spécialisés qui permettent de doubler votre annonce sur leur site Internet.
Bon à savoir : sur le site Autoscout24, le dépôt de petites annonces est gratuit pour les particuliers. Les magazines de la presse automobile abritent également des pages de petites annonces. Dans tous les cas, soyez le plus précis possible. Et s’il vous plaît : des photos ! Un gros plus pour une annonce. N’omettez aucun détail. Si des réparations sont à prévoir, et que vous ne souhaitez pas les effectuer, demandez un devis à un garagiste. Vous devrez alors baisser votre prix d’autant. Enfin, à ne pas négliger : les quotidiens de presse quotidienne régionale et leurs sites internet : Ouest France (http://www.ouestfrance-auto.com/), la Nouvelle République, Centre France (http://www.centreouest-auto.com/)

Dernier point : finaliser la vente. Avant de faire essayer votre voiture, commencez par vérifier auprès de votre assureur que vous êtes couvert, on n’est jamais trop prudent. Ensuite, ne laissez pas votre futur acheteur seul derrière le volant. Accompagnez-le. Enfin, si c’est avec lui que vous concluez la transaction, vous devrez lui remettre un certificat de non gage. Exigez en contrepartie un chèque de banque, dont vous vérifierez la validité auprès de la banque émettrice, avant de remettre les clés. Allez, c’est fini, dites adieu maintenant à votre ancienne auto !

Source: Paul Tanguy – fr.cars.yahoo.com

Des calmars géants envahissent la côte californienne

Californie, États-Unis – Depuis la semaine dernière, de nombreux encornets géants ont été repérés sur les côtes californiennes. Les calmars ont été repérés au large de Newport Beach et font depuis la joie des pêcheurs.

Ces encornets géants sont aussi appelés calmars de Humboldt. Ceux qui ont envahi les eaux californiennes pèsent de 10 à 20 kilos, mais certains spécimens peuvent atteindre les 45 kilos pour 2,5 mètres de long. A Newport Beach, les pêcheurs en ont déjà attrapé plus de 400. Mais ces calmars géants sont aussi présents en large concentration tout le long de la côte ouest américaine, jusqu’à l’État de Washington tout au nord. De nombreuses parties de pêche ont été organisées, de jour comme de nuit.

Dans le golfe du mexique en septembre dernier, un calmar géant avait été pêché : il pesait près de 47 kilos pour 5,7 mètres de long.

Source: yahoo.fr