Archives par étiquette : France

Standard & Poor, AAA: La france perd son triple A

13/01/2012, France: La note souveraine de la France a été abaissée d’un cran à AA+ par l’agence de notation Standard & Poor’s, a annoncé vendredi le ministre des Finances, François Baroin.

La gestion du gouvernement n’est pas en cause et cette dégradation, la première depuis que le pays est noté, s’explique par la crise dans la zone euro, a-t-il ajouté.

Il n’y aura “pas de nouveau plan de rigueur, puisque ce n’est pas une question de rigueur budgétaire”, a-t-il dit sur France 2.

Une source européenne a dit à Reuters que l’Autriche, un autre pays noté AAA, avait été dégradée d’un cran. L’Allemagne et les Pays-Bas devraient en revanche conserver cette note maximale.

Avant la confirmation de la dégradation, des spécialistes avaient souligné qu’une baisse d’un cran de la note française était déjà anticipée par les marchés.

“Si c’est le cas, ce serait un moindre mal et le marché pourrait rebondir lundi”, a dit Alexandre Baradez, analyste de marché chez Saxo Banque. “Les craintes du marché résident dans le nombre de crans de la dégradation.”

Une réunion s’est tenue en début de soirée autour du président Nicolas Sarkozy, avec le Premier ministre François Fillon, le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer et les ministres des Finances et du Budget.

François Fillon s’exprimera samedi à 10h30 lors d’un point de presse, ont annoncé ses services.

La ministre du Budget, Valérie Pécresse, s’était auparavant montrée rassurante : “La France est une valeur sûre, elle peut rembourser sa dette”, a-t-elle dit sur BFM TV.

“Nous ne changerons pas de cap. Notre cap, c’est le désendettement, c’est la compétitivité de la France et c’est soutenir la croissance.”

UNE DÉCISION ATTENDUE

Le rendement sur la dette française à 10 ans a légèrement monté après la publication de l’information sur les éventuelles décisions de S&P, passant d’environ 3,0% à 3,13% avant de redescendre autour de 3,08%.

L’écart de rendement avec la dette allemande à 10 ans (le spread) s’est écarté, passant d’environ 123 à 136 points avant de retomber à environ 132 points.

La dégradation de la note française était attendue après le placement sous surveillance avec implication négative des notes souveraines de 15 pays de la zone euro par S&P début décembre.

Mais la hausse des coûts d’emprunts du pays que pourrait provoquer la dégradation de sa note augmenterait la charge d’intérêts qu’il doit verser, forçant le gouvernement à prendre d’autres mesures budgétaire, qui risquent de peser sur l’activité économique.

“Une dégradation de la France est de nature à entraîner une hausse du taux de la France sur les marchés. On estime qu’une hausse de 100 points de base se traduit par un surcoût pour la France de 2 milliards d’euros par an”, a dit Benoît Peloille, stratégiste chez Natixis.

“Néanmoins, l’impact pourrait être limité dans la mesure où le taux 10 ans de la France s’est déjà considérablement écarté de celui de l’Allemagne.”

La dégradation devrait aussi fragiliser la note de crédit du Fonds européen de stabilisation financière (FESF) censé venir en aide aux pays de la zone euro en difficulté.

Une source haut placée a dit à Reuters que des abaissements de note de plusieurs pays seraient annoncés, ce qui a fait chuter les Bourses et l’euro vendredi.

L’agence Moody’s a pour sa part annoncé le 12 décembre qu’elle réexaminerait les notes des pays de l’Union européenne au cours du premier trimestre.

Un responsable de Fitch Ratings, la troisième grande agence de notation mondiale, a dit mardi à Reuters que la note AAA de la France ne devrait pas être abaissée en 2012.

UN “ÉCHEC” DE SARKOZY, DIT LE PS

“La France fait partie des pays qui n’ont pas pu annoncer un plan crédible de redressement des finances publiques à moyen terme en raison de l’élection présidentielle”, a dit un responsable d’une importante société de gestion.

“En tendance de fond, il y a des doutes sur capacité de la France à augmenter son potentiel de croissance à moyen terme”, a-t-il ajouté, en soulignant que “son déficit extérieur et sa balance des paiements n’arrêtent pas de se dégrader”.

Pour l’opposition socialiste, cette dégradation signe un “échec” de Nicolas Sarkozy, à 100 jours de la présidentielle.

“M. Sarkozy restera le président de la dégradation de la France”, a dit Martine Aubry, première secrétaire du PS, dans un communiqué.

Pour Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS de l’Assemblée, “la dégradation de la note (…) est la rançon d’un quinquennat calamiteux”. “Elle est la faillite d’une gestion erratique qui a fait exploser la dette et conduit à la récession.”

Parmi les AAA placés sous surveillance négative par S&P, seule la France était menacée d’une baisse de deux crans.

L’avenir du AAA français se décidera sur quatre fronts, avait alors dit l’agence : la réponse européenne à la crise – jusqu’ici laborieuse -, des promesses de baisse du déficit probablement trop belles, des banques sous pression et une BCE qui n’aidera peut-être pas la France autant qu’elle pourrait en avoir besoin.

Les cinq autres pays AAA de la zone euro avaient également été placés sous surveillance avec implication négative par S&P. Mais le critère strictement budgétaire n’avait pas été retenu dans leur cas.

Les autorités françaises ont annoncé que le déficit public de 2011 serait inférieur à sa prévision – proche de 5,5% du produit intérieur brut au lieu de 5,7% – mais le ralentissement économique devrait mettre le gouvernement sous pression.

La France s’est engagée à réduire son déficit public à 4,5% du PIB fin 2012, 3% fin 2013, 2% fin 2014, 1% fin 2015 et de revenir à l’équilibre en 2016.

Le candidat du PS à la présidentielle, François Hollande, a promis de respecter l’objectif d’un retour à 3% fin 2013 et de rééquilibrer les comptes publics en 2017.

Il doit s’exprimer samedi à 08h30.

Source: fr.news.yahoo.com, Jean-Baptiste Vey, Yann Le Guernigou, Emmanuel Jarry, Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Yves Clarisse

Vers une commission parlementaire sur le marché halal?

Huit élus locaux d’origine musulmane ont demandé ce lundi la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le marché du halal, au lendemain d’un reportage de Canal+ qui a suscité l’indignation de la communauté au premier jour du mois de jeûne du ramadan.

Ces élus municipaux veulent “faire toute la lumière sur le marché du halal, dont certaines pratiques commerciales peuvent s’apparenter à de l’escroquerie publique, faute d’une législation claire et précise”.

Selon eux, le reportage “révèle plusieurs dysfonctionnements graves, inquiétants et illicites qui ne peuvent rester sans réaction” puisque “ce sont des millions de Français musulmans qui se font escroquer en toute impunité”.

Le documentaire, qui met en cause les organismes certificateurs, y compris le partenaire de la Grande mosquée de Paris, a suscité toute la journée des commentaires indignés sur les sites Internet communautaires.

“De très nombreux musulmans ont dans leur frigo, bien rempli pour ramadan, des produits haram (illicites), abusivement estampillés halal”, a ainsi estimé le site Al-Kanz.

Interrogé à ce sujet, un membre du Conseil français du culte musulman, Abdallah Zekri, a déclaré avoir reçu des insultes au téléphone: “On nous accuse de garder le silence sur ces pratiques que certains interlocuteurs ont jugées plus graves que les actes islamophobes”.

Une étude du cabinet Xerfi publiée en mars évalue à près de 4 milliards d’euros, en progression de plus de 10% par an, le marché du halal. Un autre cabinet, Solis, spécialisé dans le marketing et les “sondages ethniques” estime à 5,5 milliards le chiffre d’affaires 2010 du secteur.

Source: lexpress.fr

Résultats du bac 2011

L’ensemble des résultats du bac du 1er groupe seront diffusés le 5 juillet 2011 entre 8h00 et 20h00. Les résultats du second groupe seront diffusés le 9 juillet 2011. voici le lien pour les résultats: http://www.education.gouv.fr/cid4914/les-resultats-du-baccalaureat.html

Les résultats de la session 2011 sont consultables en ligne gratuitement à partir du mardi 5 juillet 2011. Une carte de France donne accès aux résultats publiés sur les sites internet des académies.

Fuite au bac S: L’un des suspects avoue avoir posté la photo du sujet sur le forum de jeuxvideo.com

Dernières nouvelles de la fuite au Bac S: L’un des trois jeunes encore en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la fuite au bac S aurait reconnu avoir posté la capture d’écran de l’exercice de probabilité de mathématiques sur le forum de jeuxvidéo.com, selon Le Monde. Un autre est soupçonné d’être le principal responsable de la fuite.

Leur garde à vue va être prolongée de 24 heures jusqu’à samedi à la mi-journée, quand ils pourraient être présentés à un juge d’instruction, car une information judiciaire pour «fraudes aux examens, vol, recel et violation de secrets» devrait être ouverte, selon une source judiciaire.

Deux frères interpellés
Jeudi soir, après l’interpellation de deux frères de 21 et 25 ans, «une personne, l’informateur, s’est présentée spontanément à la police en indiquant qu’il avait, la veille de l’épreuve, surpris devant son lycée parisien, un lycéen qui se vantait d’avoir l’épreuve de mathématiques du lendemain», a expliqué Jean Quintard, procureur général adjoint du parquet de Paris.

Deux heures plus tard, cet «informateur» recevait, par mms, la photographie de l’exercice qu’il a transmise au frère cadet qui l’a mise en ligne. Les enquêteurs vont maintenant s’attacher à rechercher la «personne dépositaire de l’épreuve» à l’origine de la fuite et qui, selon Jean Quintard, «a commis la faute la plus grave».

«C’est parti d’un imprimeur»
La meilleure amie du plus jeune frère a assuré sur Europe 1 que ce dernier «ne pensait pas que ça prendrait cette ampleur». «C’est parti d’un imprimeur qui a fait rentrer (dans l’atelier) à la pause déjeuner un ami pour lui montrer le sujet», a affirmé la jeune fille de 19 ans. «Cet ami a pris en photo la première chose qu’il pouvait prendre, il l’a fait tourner à sa classe et de personne en personne, c’est arrivé à lui [le cadet des deux frères interpellés]».

L’aîné des deux frères, lui, a été relâché ce vendredi en début d’après midi, tandis qu’un autre jeune était placé en garde à vue, soupçonné d’être le cerveau de l’opération. Originaire du Val d’Oise, l’aîné des deux frères, employé dans une société informatique, avait été arrêté sur son lieu de travail dans le 15e arrondissement à Paris. Son jeune frère, lui, est étudiant en école d’informatique. Il a été arrêté à Arnouville-lès-Gonesse alors qu’il était à son domicile, précise Le Parisien.

C’est via Internet que la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) les a retrouvés, selon Le Parisien. A la suite des perquisitions de leurs logements, les agents de police ont saisi les ordinateurs et téléphones portables et ont découvert que l’adresse IP utilisée pour la mise en ligne de l’exercice victime de fraude était identique à celle d’un des ordinateurs perquisitionné.

«Que toute la lumière soit faite»
Luc Chatel, le ministre de l’Education, a adressé dans un communiqué ses félicitations aux forces de l’ordre «pour l’arrestation, 24 heures après le dépôt de plainte, des auteurs présumés de la divulgation du premier exercice de l’épreuve de mathématiques du baccalauréat scientifique». Le ministre a réaffirmé qu’il «souhaite que toute la lumière soit faite sur cette affaire, notamment concernant les conditions d’obtention de cet exercice. Il rappelle qu’il a parallèlement diligenté une enquête administrative».

Le ministre avait annoncé mercredi avoir porté plainte pour «fraude aux examens», ainsi que «recel et abus de confiance». Il a redit ce jeudi qu’il condamnait «avec la plus grande fermeté cet acte révoltant qui vient perturber les 160.000 candidats qui se présentent cette année, consciencieusement, au baccalauréat scientifique».

Source: 20minutes.fr C. F. avec AFP

Fuite au Bac S

Fuite au Bac S

La chanson Française d’après les Guignols de l’info :-)

Guignols de l’info: Bricolage, decoration, cuisine, jardin, voyages, vie pratique … A chaque problème de la vie quotidienne, il y a un chanteur Français pour vous aider:
(Grand Corps Malade et les horaires des trains :-))

Ci-dessous la vidéo Youtube d’un extrait des Guignols de l’info du mardi 21 juin 2011:

La France crée des “commandos” de cyberdéfense

La France avait déjà pris des dispositions pour renforcer sa cyberdéfense après l’attaque contre Bercy. Mais la menace augmentant, le gouvernement a décidé d’une nouvelle série de mesures et les a présentées en conseil des ministres mercredi matin. Elles s’articulent autour de quatre grands axes.

Le premier objectif est de “renforcer les capacités opérationnelles d’intervention de l’État”. En l’occurrence, la mesure-phare est la création de “groupes d’intervention rapide” (GIR), sorte de commandos (civils) d’informaticiens prêts à réagir en quelques dizaines de minutes. “Il nous faut des moyens, des valises, et des gens prêts à partir en une heure sur place, pour retrouver des signatures et prendre de bonnes décisions”, explique Patrick Pailloux, directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi). “Nous avons déjà projeté des équipes sans ce dispositif, mais aujourd’hui nous avons besoin de professionnaliser ce métier”, poursuit-il. Pouvant être déployés sur l’ensemble du territoire français et à l’étranger – en cas de crise majeure chez nos alliés -, ces groupes seront progressivement étoffés et compteront une trentaine de personnes à l’horizon 2013.

Hygiène informatique

L’Anssi souhaite aussi uniformiser les pratiques de sécurité informatique du gouvernement. Cela passe par une politique interministérielle de sécurité, c’est-à-dire un socle commun de règles “d’hygiène informatique” minimum. L’exemple type est la définition de la longueur et de la fréquence de renouvellement des mots de passe. Mais l’agence va aussi déployer plus largement la “carte agent”. Ce “système d’authentification forte” consiste en une carte à puce que l’utilisateur devra systématiquement présenter pour ouvrir une session sur un ordinateur, en plus de son login et de son mot de passe. Par ailleurs, l’Anssi veut déployer un intranet interministériel capable de survivre à un “dysfonctionnement grave d’Internet”.

Autre aspect important des mesures prises par le gouvernement : la recherche et la formation. L’État va créer une fondation, à laquelle sera subordonné un centre de recherche en cybersécurité. L’ensemble sera “le moins possible étatique”, affirme Patrick Pailloux. “L’idée est de rassembler des personnes très différentes et d’obtenir une sorte de think tank à l’américaine, liant les aspects géopolitiques et techniques”, poursuit-il. Constatant le manque de préparation des jeunes cadres du secteur, l’Anssi veut systématiquement insérer une formation de base en cybersécurité dans les diplômes informatiques supérieurs, avant peut-être d’étendre cette exigence à d’autres domaines universitaires.

Réseau d’alerte

L’Anssi préconise l’établissement d’un “partenariat avec les opérateurs d’infrastructures vitales”. L’objectif est de conseiller les acteurs privés dont l’activité est indispensable à la bonne marche du pays (énergie, alimentation, transports, etc.). L’État mettra enfin en place un réseau d’alerte, pour mieux réagir en cas d’attaque. Il sera “permanent” et servira à “l’échange d’informations techniques et opérationnelles”. Dans un contexte de crise, où la réduction des effectifs est de rigueur dans tous les ministères, l’Anssi n’est pas concernée par les restrictions : de 170 employés aujourd’hui, elle doit passer à 360 fin 2013. Avis aux ingénieurs…

Source: Guerric Poncet – lepoint.fr

Cyberdefense - France

Cyberdefense - France

Le petit journal: Laurent Wauquiez ne sait pas combien de pays dans l’espace schanguen !!

France: Laurent Wauquiez, le ministre chargé des Affaires européennes ne sait pas combien de pays dans l’espace Schengen !!! il répond 17 pays au lieu de 22 !

Vidéo youtube du Petit Journal de Canal+ du 27-04-2011:
Yann Barthès s’amuse de la réaction de Laurent Wauquiez quand il se trompe sur le nombre de pays de l’espace Schengen.
L’occasion pour l’équipe du Petit journal d’imaginer ce que Laurent Wauquiez a dû penser après s’être trompé…