« Boris Boillon dégage »: A peine arrivé à Tunis, Boillon, l’ambassadeur de France, dérape

Une vidéo gênante, un groupe Facebook qui réclame son départ, des manifestations devant l’ambassade : le nouvel ambassadeur français en Tunisie, Boris Boillon, suscite déjà l’hostilité. Se créant ainsi une réputation de « petit Sarko » et confirmant la position inconfortable de la France depuis la chute de Ben Ali.

manifestation pour le départ de Boris Boillon devant l'ambassade de France à Tunis, le 18 février (Audrey Cerdan/Rue89)

manifestation pour le départ de Boris Boillon devant l'ambassade de France à Tunis, le 18 février (Audrey Cerdan/Rue89)

Boris Boillon, 41 ans, est un diplomate moderne, présent sur Facebook et sur Twitter. Ce samedi matin, c’est donc par un tweet qu’il a adressé des excuses aux internautes tunisiens :

« Vraiment désolé si j’ai pu offenser. Ce n’était pas mon intention. »

« C’est lamentable, c’est nul »

A l’origine de la polémique, une vidéo tournée mercredi alors que Boris Boillon rencontre la presse, selon son vœu. A cette occasion, il déclare que « la Tunisie a donné au monde une leçon d’espoir », et explique qu’il est venu « écrire une nouvelle page dans la relation bilatérale » avec « un autre style, une autre approche ».

Ce nouveau « style » est plutôt direct. Dans la vidéo qui circule sur Internet, les questions des journalistes ont été coupées au montage, mais visiblement, elles n’ont pas toutes plu à Boris Boillon :

« N’essayez pas de me faire tomber sur des trucs débiles. Franchement, vous croyez que j’ai ce niveau-là ? Vous croyez que moi, je suis dans la petite phrase débile ? »

On voit ensuite Boris Boillon mettre fin brusquement à une interview en arabe avec une journaliste de la radio Mosaïque FM :

« Pourquoi est-ce que vous me parlez de ça ? C’est lamentable, c’est nul, alors je ne réponds pas à votre question. » (Voir la vidéo)

La question portait sur les « préoccupations du peuple tunisien par rapport au comportement de la France durant la révolution », explique le site Nawaat. Selon Mosaïque FM, Boris Boillon a rappelé la journaliste un quart d’heure plus tard pour s’excuser. Trop tard, car les internautes tunisiens allaient vite s’emparer de l’affaire.

Sur Facebook, un groupe « Boris Doillon dégage » reprend un des slogans de la révolution, « Ben Ali, dégage ! ». Il recueille des commentaires outrés :

« C’est pas en nous parlant en arabe que tu vas être proche de nous, tu dois apprendre à parler aux gens et mieux les respecter surtout quand t’es chez eux et puis t’es plus le bienvenu chez nous, alors DEGAGE. »

Le site Nawaat, très actif lors de la révolution, écrit de son côté :

« Vous avez réussi avec votre comportement dédaigneux à tirer le pire du peuple tunisien, connu par son accueil et sa générosité. Vous faillez à votre mission. »

Et vendredi, près de 300 manifestants mobilisés sur Facebook se sont réunis devant l’ambassade, avec des slogans comme « Petit Sarko, la Tunisie n’est plus votre colonie, dégage ! ». Une nouvelle manifestation est prévue ce samedi.
La maladresse de MAM

Une agitation disproportionnée pour une simple impolitesse ? Pas vraiment. Boris Boillon est vite devenu une star de la diplomatie française. Conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Intérieur puis à l’Elysée, il avait été chargé de rouvrir l’ambassade de France à Bagdad. Ce fonceur ambitieux détonne au Quai d’Orsay.

Dans la vidéo qui fait scandale en Tunisie, Boris Boillon rappelle bien le style du président de la République. Le problème, c’est donc qu’il y a ajouté la maladresse de la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie. Dommage, car il était arrivé avec les meilleures intentions. Mercredi, il s’émerveillait sur Twitter :

« L’hospitalité tunisienne n’est pas un mythe : à peine arrivé ce matin, je suis déjà accrédité ! Merci à tous pour cet accueil fantastique. »

Dource: Audrey Cerdan et Zineb Dryef rue89.com

Remarque (de m-t-a et non de rue89 🙂 ) est ce que vous ne voyez pas que Boris Boillon ressemble à Matt Damon l’acteur américain? 🙂

Lire aussi: Le petit journal de canal+ se moque de Boris Boillon 21 février 2011

3 thoughts on “« Boris Boillon dégage »: A peine arrivé à Tunis, Boillon, l’ambassadeur de France, dérape

  1. tel maître tel serviteur. Sa prise de parole faisait penser à un responsable des ventes qui réunit ses VRP dans l’arrière salle d’un café. Nul, vulgaire, arrogant. Bientôt Balkany garde des sceaux, on parie ?

  2. je sius tunisienne , muslimaine et fiere de l’etre
    Ce “boyon” ou n’importe.. n’a pas respecté mon peuple , ni sa dignité pour laquelle il a fait cette revolution , il etait bete .. ainsi que mr sarkousi qui nous a envoyé un embassadeur qui a ete part de la crime qui s’exerce sur nos frere chaque jour !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.