Critique du film Inception de Christopher Nolan avec Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Ellen Page

Résumé:
Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l’art périlleux de l’extraction : sa spécialité consiste à s’approprier les secrets les plus précieux d’un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu’il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d’avant – à condition qu’il puisse accomplir l’impossible : l’inception. Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l’inverse : implanter une idée dans l’esprit d’un individu. S’ils y parviennent, il pourrait s’agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n’aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d’avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l’existence. (allocine.fr)

Critiques:
-Après le superbe The Dark Knight, le chevalier noir, Christopher Nolan persiste et signe dans le domaine de l’aventure échevelée et de la splendeur visuelle (…) On sort de la salle avec la tête à l’envers et l’envie de crier “encore” comme après un magnifique feu d’artifices. (20 minutes)

-Après un film aussi intense, on aura mérité une bonne sieste ! (Elle)

-A tous les niveaux, Inception flotte à des altitudes que peu de blockbusters peuvent atteindre. (Excessif)

-POUR: […] Dans un paysage hollywoodien qui ne mise que sur les suites et les remakes, on se délecte de cette démarche originale, qui procure une sensation de pesanteur assez, jubilatoire. (Le journal du dimanche)

-Les admirateurs de Christopher Nolan y retrouvent le goût du dédale, la succession de flash-back, les décalages de niveaux de réalité et le désordre psychologique lié à l’amnésie qui faisaient le succès de son premier film, Memento(…) (Le Monde)

-On ressort d’Inception comme du premier Matrix, impressionné, sonné même, avec la certitude d’avoir vu un film qui fera date et l’envie d’y retourner rapido. (Le parisien)

-Quand le cinéma d’action le plus trépidant s’exacerbe dans le tout petit espace d’une boîte crânienne. Le blockbuster le plus virtuose de l’été. (Les Inrockuptibles)

Erreurs du film Inception:

Cliquez ici pour voir les erreurs du films Inception

3 réflexions sur “Critique du film Inception de Christopher Nolan avec Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Ellen Page

  • 25 août 2010 à 12 h 19 min
    Permalien

    Telerama n’a pas aimé INCEPTION !
    je suis rassuré ==> inception est donc un bon film !
    puisque les snobs de télrama ne l’ont pas aimé ! !

    Répondre
  • 27 juillet 2010 à 12 h 44 min
    Permalien

    Ce film est le meilleur que j’ai vu depuis des années ! De grand Nolan, dans la lignée de Memento, mais puissance 10 !!

    Sur “Inception, le blog”, vous pouvez venir débattre avec moi des interprétations du film, des indices, et exposer votre théorie !

    http://inception.tooliphone.net

    A très vite, affutez vos méninges !
    😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.